Appel « Intermédialité et transmédialité dans les pratiques artistiques contemporaines » 15 mars 2015

Appel à communication pour le Colloque international « Intermédialité et transmédialité dans les pratiques artistiques contemporaines »

Date limite : 15 mars 2015.

Dates du colloque : 13-14 novembre 2015.

Organisé par l’Université de Gênes

Responsables: Elisa Bricco, Ilaria Boeddu, Alessandro Bruzzone, Michaela Bürger, Anna Fochesato, Marcello Frixione, Oscar Meo, Luisa Montecucco, Valeria Mosca, Nancy Murzilli, Laura Quercioli, Chiara Rolla, Laura Santini.

Comité scientifique : Elisa Bricco (Università di Genova, Dip.LCM), Michaela Bürger (Università di Genova, Dip.LCM), Jean-Pierre Cometti (Aix-Marseille Université), Nicola Ferrari (Università di Genova, Dip.LCM), Céline Flécheux (Université de Paris 7), Marcello Frixione (Università di Genova, DAFIST), Oscar Meo (Università di Genova, DAFIST), Luisa Montecucco (Università di Genova, DAFIST), Nancy Murzilli (Università di Genova, Dip.LCM/IFI), Nathalie Nachtergael (Université de Paris 13), Laura Quercioli(Università di Genova, Dip.LCM), Chiara Rolla (Università di Genova, Dip.LCM), Bernard Vouilloux (Université de Paris IV Sorbonne).

Conférenciers invités : Carola Barbero (Università di Torino, Labont), Jean-Pierre Cometti (Aix-Marseille Université), Roberto Diodato (Università Cattolica, Milano), Bernard Vouilloux (Université Paris IV Sorbonne).

Mots-clés: hybridation, intermédialité, transmédialité, intersémioticité, processus de production artistique, étude des médias, théorie littéraire, philosophie de l’art, sciences cognitives.

« Intermédialité et transmédialité dans les pratiques artistiques contemporaines »

Télécharger l’argumentaire du colloque : Call Convegno Intermedialià 2015

Le groupe de recherche interdisciplinaire des Départements de Philosophie et de Langues et cultures moderne de l’Université de Gênes, organise un colloque international sur les questions concernant l’intermédialité et la transmédialité dans les pratiques artistiques contemporaines. Après l’extraordinaire envolée des avant-gardes historiques et des nouvelles avant-gardes dans les dernières décennies du XXe et au début du XXIe siècle, on assiste à une nouvelle augmentation   de   la   production   d’œuvres   dans  les  domaines de la littérature, des arts visuels et des nouveaux médias, où la circulation entre les pratiques joue un rôle important sinon prépondérant. Hybridation, intermédialité, transmédialité, multimédialité, intersémioticité sont les termes qui nous permettent de désigner l’entrecroisement de ces pratiques où se multiplient les emprunts entre cinéma, photographie, art numérique, art vidéo, littérature, etc., quoique la distinction conceptuelle entre chacune de ces notions ne soit encore tout à fait consolidée. Ce colloque se propose de développer une réflexion autour de l’usage de ces notions à travers un débat théorique entre diverses approches disciplinaires.

On relève aujourd’hui dans le domaine des arts une ouverture des pratiques à l’intégration de différents médiums : roman-exposition, lecture/vidéo/performance, art conceptuel, nouveaux médias artistiques, etc. L’art   tend   à   se   manifester   à   l’extérieur   des   lieux   qui   lui   sont   institutionnellement  assignés  et les collaborations entre les artistes provenant d’horizons culturels divers ne cessent de s’accroître. Dans le champ littéraire le rapport entre écriture et image est l’une des thématiques les plus développées
et interrogées par la réflexion théorique. Les  œuvres  qui  s’intéressent  à  des  thématiques  transversales  sont  également nombreuses. On rencontre notamment, une réflexion tout à fait neuve et actuelle concernant la littérature « hors » du texte, où sont explorées toutes les formes de représentation qui, partant du texte écrit, élaborent des transpositions en tout genre.
La critique s’est, elle aussi, intéressée de façon toujours plus active à ces phénomènes de circulation transmédiale. La réflexion théorique sur de telles pratiques s’est récemment déployée dans plusieurs contextes : les études visuelles et des médias, la théorie littéraire, la philosophie et les sciences cognitives. Les arguments qui sont en jeu sont par exemple : le caractère central du récepteur dans les pratiques artistiques transmédiales  et  son  rôle  dans  la  construction  de  la  signification  de  l’œuvre ; le rôle du corps dans la production artistique, le « corps virtuel » comme « corps image » ; la performance dans les nouveaux médias ; les relations intersémiotiques, etc.

Ce colloque sera une importante occasion de poursuive l’enquête sur les diverses approches théoriques, sur la conceptualisation des rapports qui s’instaurent dans les processus de production et de réception artistiques et sur leurs possibles lectures critiques.

Les propositions de communication (max. 300 mots), accompagnées d’une notice bio-bibliografique (max. 100 mots), sont à envoyer par courriel à : convegnointermedialità15@gmail.com, avant le 15 février 2015. 

Le comité scientifique fournira une réponse d’ici le 15 mars 2015.
Les projets retenus devront ensuite être développés avant le 15 octobre 2015. Ils seront communiqués aux participants afin de construire une réflexion commune à partir des résultats préliminaires des chercheurs impliqués.
Une publication des actes est prévue.