Parution : Myriam Boucharenc, L’écrivain et la publicité

Myriam Boucharenc, L’Écrivain et la publicité, histoire d’une tentation (Champ Vallon, 2022).

La « déesse publicité », qui triomphe à l’Exposition internationale de 1937, peut se vanter d’avoir séduit de nombreux écrivains, et non des moindres. Mais se souvient-on des slogans, plaquettes et catalogues signés Cocteau, Colette, Cendrars, Valéry et Claudel même, Louise de Vilmorin, Giono, Ponge ou encore Sollers ? De la Belle Époque aux Trente Glorieuses – et jusqu’à aujourd’hui –, de grands noms des lettres ont osé prêter leur talent et parfois leur image aux marques du commerce et de l’industrie, aux nouilles Rivoire & Carret comme aux parfums Lanvin.
Ce livre, illustré d’images d’archives et de collections, ressuscite enfin l’histoire occultée de cette publicité d’auteur, à lire et à voir : surprenante, drôle, souvent très belle. Il interroge la tentation – celle de vendre l’âme de la littérature au diable marchand –, qui a permis aux écrivains de se médiatiser, de gagner leur vie en divertissant leur plume, non sans enrichir leur œuvre où coule discrètement de l’encre de source publicitaire.



Citer ce billet
Simon Bréan (2022, 14 avril). Parution : Myriam Boucharenc, L’écrivain et la publicité. Self XX-XXI. Consulté le 19 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/tyj4