Archives de l’auteur : Simon Bréan

La machine à histoires. Périodisation, formes & usages des écritures romanesques contemporaines. (Appel 20.09.18)

Appel à communication pour le colloque « La machine à histoires. Périodisation, formes & usages des écritures romanesques contemporaines. » (20 septembre 2018)

Date limite : 20 septembre 2018
Date du colloque : 23, 24 et 25 mai 2019
Lieu : université Paris Nanterre
Responsables : Anne-Sophie Donnarieix, Morgane Kieffer, Jochen Mecke & Dominique Viart.
Comité scientifique : Aurélie Adler, Wolfgang Asholt, Anne-Sophie Donnarieix, Morgane Kieffer, Jochen Mecke & Dominique Viart.

Télécharger le texte complet de l’appel

Ce colloque a pour ambition de revenir à une notion si vaste qu’il est souvent jugé prudent d’éviter de l’affronter : le romanesque. Il s’agira d’abord de proposer une lecture des pratiques romanesques contemporaines en se défaisant des étiquettes et groupements institués dans la première décennie du « contemporain », pour évaluer ce champ selon une dimension diachronique (peut-on proposer une périodisation des écritures romanesques depuis le seuil accepté des années 1980 ?) et une dimension synchronique (quelles lignes de force peut-on tracer parmi un corpus vaste et hétérogène, sans se satisfaire des effets de famille toujours labiles ?). Par ce prisme, nos réflexions pourront permettre un retour réflexif sur nos pratiques critiques, et une discussion des seuils historiques et des ensembles esthétiques établis.

Le schème du « retour » est en effet devenu un lieu commun du discours critique sur le contemporain. À l’opposé du geste de la table rase revendiqué par les avant-gardes, celui-ci reviendrait à des formes qu’elles auraient délaissées. Toutefois, face à cette approche générationnelle, qui situe les auteurs contemporains dans l’héritage paradoxal des avant-gardes entre réticence au roman et élan romanesque, la recherche la plus récente travaille à remettre au jour les liens qui perdurent de part et d’autre de cette borne, pour des filiations et des sillages au long terme. Continuer la lecture

La critique à l’écran II : filmer la littérature (appel à communication 01/09/18)

Colloque international –

La critique à l’écran II : filmer la littérature

Date limite : 1er septembre 2018
Organisé par l’UPPA – Université de Pau et des pays de l’Adour, ALTER (Arts/Langages : Transitions et Relations), Médiathèque André Labarrère et Cinéma Le Méliès
Date du colloque : Jeudi 28 et vendredi 29 mars 2019
Responsables : Sylvain Dreyer, Dominique Vaugeois
Comité scientifique : Carole Aurouet (Université Paris-Est-Marne-la-Vallée), Gilles Mouëllic (Université Rennes II), Bernard Vouilloux (Sorbonne Université)

Lire le texte complet de l’appel à contributions

Lors de la première édition de ce colloque intitulée « La critique à l’écran I – Les arts
plastiques », nous entendions faire la lumière sur la notion de « film sur l’art », en
mettant en avant la dimension critique de ce genre cinématographique. Cette nouvelle
édition, abordera les « films sur la littérature », notion plus difficile à cerner et dont il
n’est même pas sûr qu’elle constitue un genre. Est-ce parce que l’image audiovisuelle et
la littérature ne bénéficient pas des liens de proximité qui peuvent exister entre deux
médiums essentiellement visuels ? Ou, au contraire, parce que le film de fiction, par le
biais de l’adaptation, entretient historiquement avec l’œuvre littéraire un riche
compagnonnage qui monopolise l’attention portée aux relations entre littérature et
cinéma ? Continuer la lecture

Ombres et transparences (appel 8 juillet 2018)

Appel à communications pour la Journée des doctorants et jeunes chercheurs de la SELF XX-XXI (8 juillet 2018)

Francis Picabia. Transparence (1932). Tous droits réservés.

Date limite : 8 juillet 2018
Organisé par la SELF XX-XXI
Date de la journée d’études : 10 novembre 2018
Lieu : Salle du conseil, Maison de la Recherche, 4 rue des Irlandais, 75005 (Paris 3 Sorbonne Nouvelle)
Responsables : Aude Leblond, Solenne Montier, Anysia Troin-Guis

Comité scientifique : Frédéric Martin-Achard (Université Jean Monnet Saint-Etienne) ; Béatrice Bloch (Université Bordeaux Montaigne) ; Anne Gourio (Université Caen Normandie); Philippe Ortel (Université Bordeaux Montaigne) ; Claude Perez (Université Aix-Marseille) ; Anne-Christine Royère (Université Reims Champagne-Ardenne) ; Bernard Vouilloux (Université Paris IV Sorbonne)

Lire le texte complet de l’appel à contributions

Présent dans les imaginaires politiques de la Révolution française, encouragé par les progrès techniques au fil du XIXe siècle, redoublé par la naissance de la psychanalyse et de la radiographie à l’aube du XXe siècle, le désir de transparence n’a cessé de gagner en ampleur durant le XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Le domaine contemporain de la « communication », qu’elle soit entendue comme fait – c’est-à-dire une interaction, médiatisée ou non, à l’échelle individuelle ou institutionnelle – ou, dans son emploi le plus usuel, comme compétence, confirme que la transparence ne relève plus seulement d’un imaginaire mais d’une véritable idéologie.

Cette journée d’études invite à examiner la manière dont la littérature s’est saisie de cet imaginaire du XXe siècle jusqu’au XXIe siècle. Le champ littéraire semble opposer aux excès possibles de la transparence des zones d’ombre et des réserves, qu’elle fait valoir à travers l’attention portée aux non-dits, la tentation de l’illisibilité, la défense de l’invisibilité ou encore l’exploration du silence. Ce sont ces choix tout à la fois esthétiques et éthiques qu’il s’agira d’analyser au sein des différents supports et formes d’écritures narratives, théâtrales et poétiques de la littérature française et francophone du XXe et du XXIe siècle.

Colloque de Cerisy Segalen 1919-2019 4-11 juillet 2018

Colloque de Cerisy : Segalen 1919-2019 : « Attentif à ce qui n’a pas été dit »

« Victor Segalen dans son bureau à Pékin » (Coll. Part.)

sous la direction de

  • Colette CAMELIN,
  • Muriel DÉTRIE,
  • Mathilde POIZAT-AMAR
  • Philippe POSTEL

du mercredi 4 juillet (19h) au mercredi 11 juillet (14h) 2018

Centre Culturel International de Cerisy-la-Salle
Le Château, 50210 Cerisy-la-Salle – France

Télécharger le formulaire d’inscription et le programme.

Présentation

Disparu prématurément, Victor Segalen (1878-1919), médecin,
voyageur, sinologue, archéologue, éditeur, poète, a laissé une œuvre
abondante, en grande partie inédite à sa mort, publiée et commentée
seulement à partir des années soixante. Fondée sur une riche
expérience humaine, située au carrefour de plusieurs cultures et de
plusieurs disciplines, novatrice en matière de formes et d’idées, elle n’a
cessé depuis lors de susciter de l’intérêt dans le monde entier,
notamment en Chine. Continuer la lecture

Colloque international, Publicité pour la littérature. Marketing et stratégies éditoriales aux XXe et XXIe siècles (26, 27 et 28 avril 2018)

Colloque international, Publicité pour la littérature. Marketing et stratégies éditoriales aux XXe et XXIe siècles

Université de Caen Normandie / LASLAR et IMEC
ANR LITTéPUB – « Littérature publicitaire et publicité littéraire de 1830 jusqu’à nos jours »

  • Brigitte Diaz (Université de Caen)
  • Marie-Hélène Boblet (Université de Caen)

Lieux : 

  • jeudi 26 et vendredi 27 avril : IMEC – Abbaye d’Ardenne
  • Samedi 28 avril : MRSH – Amphithéâtre

Télécharger le programme

Territoires de la non-fiction – 2 (3-5 mai 2018)

Territoires de la non-fiction – 2 

Colloque organisé par l’Université Paris 3

  • Philippe Daros (Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle),
  • Alexandre Gefen (CNRS/ Université Paris 3 – Sorbonne Nouvelle),
  • Alexandre Prstojevic (INALCO)

 

Lieu :

  • Jeudi 3 mai : Sorbonne Nouvelle, salle Bourjac, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris
  • Vendredi 4 mai et samedi 5 mai : Salle Athena, Maison de la recherche de la Sorbonne Nouvelle, 4 rue des Irlandais 75005 Paris

Télécharger le programme

Argument :

Si les siècles qui le précédaient avaient vu le couronnement du roman, la littérature du XXIe siècle débute avec le triomphe du document : écritures de voyage, d’investigation, enquêtes judiciaires ou ethnologiques, autobiographies, factographies, factions, rapports et enregistrements littéraires, et autres formes de récits refusant de se dire romans occupent nos librairies. Et à en juger par exemple par le renouvellement continu du genre de la non fiction novel anglo-saxonne, le phénomène dépasse largement le cadre français : de Charles Reznikoff à Joan Didion aux USA, de Roberto Saviano à Daniele Del Giudice en Italie, etc. Continuer la lecture

Appel « Modes de Présence et Fonctions de l’écrivain dans la cité », 1er juillet 2018 : Congrès international 2019 de la SELF XX-XXI

Modes de Présence et Fonctions de l’écrivain dans la cité

CONGRES INTERNATIONAL 2019 DE LA SOCIÉTÉ D’ÉTUDE DE LA LITTÉRATURE DE LANGUE FRANÇAISE DU XXe ET DU XXIe SIÈCLES

Date limite de proposition : 1er juillet 2018

Responsabilité scientifique : Société d’étude de la littérature et de la langue française du XXe et du XXIe siècles et LASLAR (Université de Caen)

Coordination : Marie-Hélène Boblet (LASLAR) et Simon Bréan (CELLF UMR 8599).

Lieu : Université de Caen

Date : 12-13-14 septembre 2019 (3 jours).

Propositions à envoyer sous forme individuelle ou sous forme de panels thématiques (3 à 5 intervenants)

Les propositions (une demi-page) sont à transmettre aux adresses marie-helene.boblet@unicaen.fr  et simon.brean@paris-sorbonne.fr avant le 1er juillet 2018. Les réponses seront données au 30 septembre 2018. Les textes des communications acceptées seront à remettre avant le colloque, pour le 1er septembre 2019. Cet appel s’adresse aussi bien aux chercheurs qu’aux doctorants en littérature française et francophone des XXe et XXIe siècles.

Appel à communication (télécharger)

Depuis la fin du xxe siècle et le début du XXIe siècle, les modes de présence des écrivains et les modalités de leurs interventions dans la cité se sont modifiés. Le 2e Congrès de la Société d’étude de la littérature de langue française XX-XXI se donne pour objectif d’identifier et d’analyser les nouvelles pratiques et les configurations contemporaines, afin de les replacer dans le temps long de l’histoire littéraire du xxe siècle. Continuer la lecture

Compte rendu de l’assemblée générale 2018

L’assemblée générale de la SELF XX-XXI a eu lieu le 13 janvier 2018.

Vous en trouverez ici le compte rendu.

N’oubliez pas de renouveler votre adhésion en envoyant votre cotisation.

À retenir

  • La revue ELFe XX-XXI passe en ligne en 2018, sur Open Edition (anciennement revues.org).
  • Une Journée des doctorants et jeunes docteurs se tiendra en septembre 2018, sous l’égide de Solenne Montier, sur le sujet « Transparence et opacité ».
  • Le prochain congrès de la SELF XX-XXI  (Modes de Présence et Fonctions de l’écrivain dans la cité )se tiendra du 17 au 19 septembre 2019, co-organisé par Marie-Hélène Boblet et Simon Bréan. Il sera accueilli par l’Université de Caen-Normandie. L’appel sera diffusé très prochainement.

Composition du bureau 2018

  • Présidente : Marie-Hélène Boblet
  • Vice-présidents : Alain Schaffner, Alexandre Gefen
  • Secrétaire : Olivier Penot-Lacassagne
  • Secrétaire-adjointe : Nathalie Froloff
  • Trésorier : Bruno Curatolo
  • Trésorière-adjointe : Ivanne Rialland

L’écriture « entre deux mondes » de Marie Darrieussecq (26/29 janvier 2018)

L’écriture « entre deux mondes » de Marie Darrieussecq

Colloque organisé par l’université de Lorraine (CREM), et Sorbonne-Université (STIH)

Sophie Lawson (Université de Lorraine)
Karine Germoni (Paris-Sorbonne / Sorbonne-Université)
Cécile Narjoux (Paris-Sorbonne / Sorbonne-Université)

Lieu :

  • Vendredi 26 janvier, Metz (Campus du Saulcy) UFR ALL, salle Pierre Grappin, A208
  • Lundi 29 janvier, Université Paris-Sorbonne (Sorbonne-Université), Salle des Actes

Télécharger le programme

Argument

Après les recueils de contributions consacrés à « la langue » de Sylvie Germain (EUD, 2010), à celle de Laurent Mauvignier (EUD, 2012), d’Éric Chevillard (EUD, 2013), de Jean Rouaud (EUD, 2015), il s’agit de poursuivre l’investigation du matériau langagier dans ses réalisations et ses singularisations littéraires les plus contemporaines. Continuer la lecture

13 janvier – Assemblée Générale 2018 et élection du Conseil d’Administration

Assemblée générale

L’assemblée générale de la SELF XX-XXI se tiendra le samedi 13 janvier à 10h

Lieu : salle 410, au 4e étage de Censier

  • Bilan des activités de 2018
  • Bilan financier
  •  Revue Elfe XX-XXI : passage à la publication en ligne de la revue sur http://journals.openedition.org (anciennement revue.org).
  • Manifestations scientifiques et préparation du colloque de la  SELF de 2019
  • Election d’un nouveau Conseil d’administration
  • Une fois celui-ci constitué, élections du Bureau (7 postes)

Election du conseil d’administration

Vingt sièges sont à pourvoir.

Sont candidats à l’élection ou à la ré-élection :

  • Marie-Hélène Boblet
  • Simon Bréan
  • Guillaume Bridet
  • Bruno Curatolo
  • Nathalie Froloff
  • Alexandre Gefen
  • Maryline Heck
  • Anne-Yvonne Julien
  • Aude Leblond
  • Solenne Montier
  • Olivier Penot-Lacassagne
  • Claude Perez
  • Alain Romestaing
  • Alain Schaffner
  • Pierre Schoentjes
  • Anne Simon
  • Régis Tettamanzi

Cette liste peut servir de bulletin de vote.
 Les membres de la Société qui ne pourraient pas assister à l’Assemblée générale peuvent, s’ils sont à jour de leur cotisation, se faire représenter en adressant un pouvoir au nom d’un autre membre de la Société (ou laissé en blanc à la disposition du Bureau). Ce pouvoir doit être daté et signé.

La Nuit des idées (Université Paris-Nanterre, 25 janvier 2018)

La Nuit des idées – 25 janvier

Télécharger la présentation complète

L’université Paris Nanterre marquera cette année les 50 ans des « événements » en célébrant, déclinant, réinventant « l’esprit de 68 », dans le cadre de son année thématique. Riche de ses 34 000 étudiants et forte de son identité en sciences humaines et sociales, elle choisit de reposer in situ la question de l’imagination au pouvoir, en impliquant toute sa communauté dans une nuit de création/s et de rencontres : « Imaginons autrement ! De l’art à la politique, et retour ». Le 25 janvier 2018, de 17h à 23h30, le campus de l’Université Paris Nanterre organisera un ensemble de manifestations artistiques et de débats ouverts au plus large public et accueillera de nombreux invités.

Le Street art, si présent dans nos rues aujourd’hui, est né du mouvement contestataire de mai 68, véritable laboratoire de création artistique (collages, pochoirs, tags) mêlant slogans et images percutantes. À partir de 17 heures, débutera « Sous le Street Art, le Louvre 1968-2018 », manifestation en partenariat avec le Musée du Louvre, au cours de laquelle la jeune génération du street art français investira les murs de l’université pour réinterpréter des œuvres célèbres. Huit œuvres pérennes seront ainsi créées sous les yeux du public, transformant le campus en une vaste scène artistique à ciel ouvert, dans une ambiance festive et musicale.

Les débats « Imaginons autrement… » qui suivront feront alterner échanges, performances et projections pour réinterroger aujourd’hui notre rapport à la cité, au travail, à la politique, à la création artistique. La programmation s’achèvera par un concert de pop rock psychédélique actuelle.

« Droits de cité » – Rencontres de la Mél 11

Les Enjeux 11 – Droits de cité

« Droits de cité » sera le thème de cette 11e édition pour 2018. 

du mercredi 24 au samedi 27 janvier 2018

Organisation :

Claude Eveno – Président de la Mél
Sylvie Gouttebaron – Directrice
Dominique Viart – Professeur à l’université Paris-Nanterre, co-fondateur des Enjeux

  • Mercredi 24 janvier – de 19h à 21h – au Centre Pompidou – Petite salle
  • Jeudi 25 janvier – de 10h à 18h – à l’Université Paris Nanterre – bâtiment W / Salle Weber
  • Vendredi 26 et samedi 27 janvier – de 9h30 à 17h – au Théâtre du Vieux Colombiers – Comédie-Française

Télécharger le programme complet

La cité, c’était chez les Grecs à la fois la ville, rassemblée autour de ses lieux sacrés ou civiques, et la contrée, un territoire plus ou moins vaste qui lui était associé. C’était aussi une communauté politique, et à Athènes une communauté de citoyens, une démocratie des hommes libres, excluant les femmes, les esclaves et les étrangers, les “métèques” – le mot vient de là, avant de prendre une dimension péjorative. Depuis, la démocratie est devenue un régime élargi de la manière d’être ensemble. Nous n’excluons plus les femmes et nous avons aboli l’esclavage, mais qu’en est-il aujourd’hui de l’exclusion ? Qu’en est-il de l’étranger ? Et qu’en est-il de ceux qu’une économie aveugle réduit à ne plus être que de simples forces de travail, sans forces politiques, de moins en moins citoyens, de plus en plus proches des esclaves ? Continuer la lecture