Archives de catégorie : Appel à contributions

Appel “Le présent et ses doubles” 15 septembre 2014

Appel à communication pour la journée d’études 2015 de la SELF XX-XXI

Date limite : 15 septembre 2014
Date de la journée : 30 janvier 2015
Lieu: Maison de la recherche de Paris-Sorbonne
Organisé par la SELF XX-XXI, avec le soutien du CELLF (Paris-Sorbonne), de EHIC (Limoges) et de THALIM (Paris 3 Sorbonne Nouvelle).
Responsables : Simon Bréan (Paris-Sorbonne) et Irène Langlet (Limoges).

Le présent et ses doubles : anticipation, réalité décalée et uchronie dans le roman français contemporain (1950-2010)

Selon François Hartog, au xxe siècle s’est jouée une importante évolution dans le rapport au temps. Au « futurisme » – entendu « comme la domination du point de vue du futur » (Régimes d’historicité, 2012, p. 149) – se serait substitué le régime du « présentisme », caractérisé par la valorisation de l’éphémère et de l’immédiat (ibid., p. 156-157). L’attention au présent caractérise une large part de la littérature française du second xxe siècle, volonté d’engagement, prolongement du primat réaliste, exploration des méandres du moi ou encore sensibilité à l’actuel sous toutes ses formes. Néanmoins, le souci du présent imprègne tout autant les modalités romanesques qui sembleraient s’en éloigner, et qui offrent du monde contemporain non des reflets, mais des figures dédoublées, anamorphosées, par le biais de l’anticipation, de l’uchronie et plus largement d’une réalité décalée. C’est la tension établie entre représentation de l’ailleurs et retour au présent que cette journée d’étude se propose d’examiner.

Continuer la lecture

Appel “L’irrévérence” 1er avril 2014

Appel à communications pour la Journée des doctorants et jeunes chercheurs de la SELF XX-XXI

Artiste : Alexis Merodack-Jeanneau

Date limite : 1er avril 2014
Organisé par la SELF XX-XXI
Date de la journée d’études : 14 juin 2014
Responsables : Chloé Chaudet, Aude Leblond, Solenne Montier

Lire le texte complet de l’appel à contributions

Le 20e siècle est à plus d’un titre celui du crépuscule des idoles. La fin des grands récits chrétien, marxiste, positiviste, progressiste, etc., se manifeste notamment par l’émergence d’un cynisme littéraire qui signe, selon Jean-François Louette, la modernité. Mais on voudrait s’intéresser ici à une posture située légèrement en deçà du cynisme ou de l’irrespect, une posture qui n’irait pas jusqu’à assumer relativisme ou nihilisme : celle de l’irrévérence.
Cette irrévérence se manifeste tout au long du siècle : présente du déboulonnage du roman par Breton, à la subversion linguistique de Céline, au renversement des normes sociales et sexuelles par Genet, empruntant la phraséologie catholique, puis à la mise à bas d’une icône balzacienne périmée, et jusqu’à la créolisation de la langue de l’oppresseur par l’écrivain colonisé, elle permet de mettre au jour des forces d’oppression et de les attaquer par une subversion humoristique. Au Reboux et Muller des vieilles idoles répond La Littérature sans estomac, qui s’attaque aux neuves.

Appel “De l’émerveillement” 30 mai 2014

Appel à communications pour le colloque  “De l’émerveillement”

Date limite : 30 mai 2014
Organisé par le LASLAR (EA 4256), Université de Caen
Date du colloque : 15-16-17 janvier 2015
Responsables : Julie Anselmini et Marie-Hélène Boblet

Télécharger le texte complet de l’appel: Emerveillement

Ce colloque souhaite examiner l’aptitude existentielle à l’admiration, la manière dont l’émerveillement est thématisé dans les oeuvres et l’organisation textuelle suscitée par le mélange d’allant et de suspens, d’attention et d’enthousiasme, en sollicitant les littératures poétiques et narratives des XIXe et XXe siècles. La réflexion portera sur un corpus étendu aux langues romanes y compris sud-américaine.