Archives mensuelles : juillet 2018

La machine à histoires. Périodisation, formes & usages des écritures romanesques contemporaines. (Appel 20.09.18)

Appel à communication pour le colloque « La machine à histoires. Périodisation, formes & usages des écritures romanesques contemporaines. » (20 septembre 2018)

Date limite : 20 septembre 2018
Date du colloque : 23, 24 et 25 mai 2019
Lieu : université Paris Nanterre
Responsables : Anne-Sophie Donnarieix, Morgane Kieffer, Jochen Mecke & Dominique Viart.
Comité scientifique : Aurélie Adler, Wolfgang Asholt, Anne-Sophie Donnarieix, Morgane Kieffer, Jochen Mecke & Dominique Viart.

Télécharger le texte complet de l’appel

Ce colloque a pour ambition de revenir à une notion si vaste qu’il est souvent jugé prudent d’éviter de l’affronter : le romanesque. Il s’agira d’abord de proposer une lecture des pratiques romanesques contemporaines en se défaisant des étiquettes et groupements institués dans la première décennie du « contemporain », pour évaluer ce champ selon une dimension diachronique (peut-on proposer une périodisation des écritures romanesques depuis le seuil accepté des années 1980 ?) et une dimension synchronique (quelles lignes de force peut-on tracer parmi un corpus vaste et hétérogène, sans se satisfaire des effets de famille toujours labiles ?). Par ce prisme, nos réflexions pourront permettre un retour réflexif sur nos pratiques critiques, et une discussion des seuils historiques et des ensembles esthétiques établis.

Le schème du « retour » est en effet devenu un lieu commun du discours critique sur le contemporain. À l’opposé du geste de la table rase revendiqué par les avant-gardes, celui-ci reviendrait à des formes qu’elles auraient délaissées. Toutefois, face à cette approche générationnelle, qui situe les auteurs contemporains dans l’héritage paradoxal des avant-gardes entre réticence au roman et élan romanesque, la recherche la plus récente travaille à remettre au jour les liens qui perdurent de part et d’autre de cette borne, pour des filiations et des sillages au long terme. Continuer la lecture